Index Le Cervelet Aspect extérieur Topographie Rapports Vascularisation Architecture Systématisation

Le schéma sous-jacent sera utilisé, en totalité ou en partie,  comme canevas des connexions établies entre le cervelet & le névraxe.
Ce dernier est représenté en coupe frontale, schématisé ą l’extrźme, y figurent les repŹres utiles au tracé des différentes voies.

Sch.20

Sch.20 – Canevas du névraxe

        - Les chiffres: nulérotation des aires fronto-ariéto-temporales
        - fscd & fscv : faisceaux spino-cérébelleux dorsal & ventral
        - nb: noyau de Betcherew                                                        ob: olive bulbaire
        - nC: noyau de Clarke                                                             PC: Pédoncule cérébral
        - nd: noyau dentelé                                                                  s,m,i: péd. cereb. sup,moy & inf.
        - nf: noyau fastigial                                                                 T: Thalamus
        - ni: noyaux interposés                                                            va, vp: vermis antér. & post.     
        - np: noyaux pontiques                                                          Zi: Zone intermédiaire              
        - nr: noyau rouge                                                                    Zl: Zone latérale
                                 
        - nv: noyaux vestibulaires                                                      Zm: Zone médiale               
        - nvl: noyau vestibulaire latéral                                             Zfn: Zone floculo-nodulaire

 

Les voies afférentes

 

partent de tous les niveaux du névraxe (cortex cérébral, noyaux du tronc cérébral & de la moelle).

La voie olivo-cérébelleuse

 

aboutit au cervelet par le PCI ;
les fibres constitutives, toutes de type grimpant, proviennent de l’olive bulbaire (ob) contro-latérale, croisent la ligne médiane et se distribuent
ą toute l’étendue du cortex cérébelleux.

L’olive bulbaire est un important relais de la voie extra-pyramidale par oĚ transitent les instructions issues du cortex cérébral,
du noyau rouge & de la moelle.

Sch.21

Sch.21

 

 

La voie vestibulo-cérébelleuse

 

est formée de fibres provenant principalement des noyaux vestibulaires latéral (D) & médial (S)  ainsi que de fibres périphériques issues du ganglion de Scarpa.

 

Elles cheminent transversalement sous le plancher du 4° ventricule,
traversent l’aile blanche externe et deviennent ascendantes en direction du PCI.
Leur regroupement au sein de ce dernier forme un faisceau dense bien individualisé sous le nom de corps juxta-restiforme (cJR) qui se projette sur le cortex
des zones médiale & flocculo-nodulaire homolatérales.


_____________________________________________

 

 -nv : noyaux vestibulaires

 - PCI : Pédoncule cérébelleux inférieur, décomposé en corps restiforme (a) &
        juxta-restiforme (b)


  En encadré :

 
 - le nerf VIII se distribue aux quatre noyaux vestibulaires (nv) :
  médial (de Schawlbe = S),
  latéral (de Deiters = D),

  sup. (de Betcherew = B) &
  inférieur (de   Roller =R) 

  - cJR : corps juxta-restiforme formé par les afférences issues des noyaux S & D, auxquelles se   joignentdes fibres
provenant directement du nerf vestibulaire (VIIIv).

   
  

s

Sch.22

Sch.22

 

La voie cortico-cérébelleuse

 

est interrompue au niveau des noyaux du pont (np).

Le tronćon cortico-pontique part des aires motrices et sensitives primaires,
des aires préfrontales, pariétale & sensorielles.

Les fibres du tronćon ponto-cérébelleux constituent le volumineux pédoncule cérébelleux moyen, elles se projettent sur le cortex des zones intermédiaire & latérale.

Les instructions provenant du cortex moteur (aire 4)
aboutissent ą la zone intermédiaire, tandis que celles
issues cortex cérébral prémoteur (aire 6) se destinent ą la zone latérale.

 

Sch.23

Sch.23

 

 

 

 

La voie spino-cérébelleuse

 

véhicule les sensibilités proprioceptives issues des téguments, des muscles & des                      articulations, elle comporte deux faisceaux :

 

    - Le faisceau spino-cérébelleux dorsal (FSCD) est direct. Il relie la colonne de Clark  (nC)

     homolatérale au cortex des zones médiale (Zm) & intermédiaire (Zi). Il est situé ą la

     périphérie du cordon latéral, en dehors du faisceau pyramidal croisé & du faisceau      rubro- spinal. Il garde sa situation marginale jusqu’au flanc du bulbe, puis passe dans le

     cervelet ą travers le corps restiforme.

 

- Le faisceau spino-cérébelleux ventral (FSCV) est croisé. Ses fibres, issues de la colonne

 de Betcherew (nB), passent de l’autre côté ą travers de la commissure grise, traversent

 la base de la corne antérieure pour aboutir ą la zone marginale du cordon antéro-latéral,

 entre le faisceau dorsal & l’émergence de la racine antérieure. Devenu ascendant, le  faisceau traverse la réticulée du bulbe, passe en dedans du PCS en longeant le bord téral  de la valvule de Vieussens et se termine dans le cortex cérébelleux des zones médiale &  intermédiaire.

 

- Les afférences d’origine bulbaire proviennent des noyaux cunéiforme accessoire et du  noyau sensitif du trijumeau ; elles se terminent dans le cortex médial & intermédiaire en  passant par le PCI.

 

Sch.24

Sch.24

 

 

Les voies efférentes

 

Les connexions cortico-nucléaires intra-cérébelleuses
fonctionnent sur le mode zonal.

C’est ainsi que le cortex de chaque zone est en relation
avec un noyau correspondant.

 

 

 

Dans l’ensemble, l’information élaborée au niveau du cortex cérébelleux est transmise aux noyaux par l’intermédiaire des cellules de Purkinje, elle est ensuite acheminée vers le thalamus, le noyau rouge & 
l
es noyaux vestibulaires.

 

 

Sch.25


Sch.25

 

Les efférences issues des noyaux interposés et denté constituent le pédoncule cérébelleux supérieur. Celui-ci s’oriente en haut et en dedans
en direction des collicules postérieurs avant de disparaitre
sous la plaque tectale du mésencéphale.

C’est au niveau de la calotte pédonculaire, ą la hauteur de l’origine
du nerf IV, que l’’ensemble des fibres s’entrecroisent avec celles du côté opposé.. AprŹs cette décussation (e Wernekink) lesfibres se répartissent en deux faisceaux :

 

    - Le faisceau dento-thalamique monte directement vers le thalamus oĚ    il aboutit aux noyaux moteurs d’oĚ l’information est projetée sur le cortex cérébral.

   - L’autre faisceau, cérébello-rubrique se termine dans le noyau rouge,  principale composante de la voie extra- pyramidale.

   

Cependant, cette répartition des fibres du PCS n’est pas aussi tranchée, certaines provenant des noyaux interposées se projettent pour la plupart sur le noyau rouge ; tandis que presque la totalité des fibres issues du noyau denté sont thalamophiles.

Sch.26

 

    




Les fibres issues du noyau fastigial se projettent sur les noyaux vestibulaires des deux côtés ainsi que sur la substance réticulée du côté opposé.

Les fibres homolatérales quittent le cervelet par le corps juxta-restiforme, tandis que les autres croisent la ligne médiane ą l’intérieur du cervelet enjambent le PCS (formant le faisceau en crochet) et se dirigent
vers le corps juxta-restiforme opposé.

 

 

 

Sch.27

Sch.27

 

Projections médullaires des efférences cérébelleuses

 

Les projections du cervelet sur les différents niveaux du névraxe initient pour une grande part la voie finale de la motricité volontaire & extra-pyramidale qui aboutit ą la moelle.

Ce dernier chapitre abordera briŹvement la destinée des informations ou instructions parvenues ą partir du cervelet aux structures nucléaires représentées par : le thalamus,
le noyau rouge, les noyaux vestibulaires & substance réticulée.

 

- Les noyaux moteurs du thalamus  projettent l’information élaborée au niveau du cervelet sur le cortex cérébral prémoteur  puis sur l’aire 4 d’oĚ part la voie de la motricité volontaire.
Cette derniŹre relie directement le cortex cérébral aux motoneurones des nerfs crČniens & rachidiens par les deux faisceaux, géniculé & pyramidal.

 

- Les fibres de la voie pyramidale se répartissent au niveau bulbaire en deux   contingents, le plus volumineux croise la ligne médiane,  
  c’est le faisceau cortico-spinal croisé (fcsc) qui passe dans le cordon latéral
  de la moelle, adossé ą la corne dorsale du côté opposé.
  Le reste des fibres constitue le faisceau cortico-spinal direct (fcsd) qui garde  
  sa position antérieure de la moelle tout contre la fissure médiane.


- Les fibres issues des noyaux interposés croisent la ligne médiane
  et se terminent dans le noyau rouge  controlatéral d’oĚ part
  le faisceau rubro-spinal
(de von Monakow),
  principale composante de la voie extra- pyramidale.

  Ce faisceau s’individualise au niveau de la calotte pédonculaire
  aprŹs décussation (de Forel).
  Il aboutit au cordon latéral de la moelle oĚ il se place en avant du faisceau   pyramidal croisé qu’il accompagne sur tout son trajet,
  d’oĚ son autre nom de faisceau pré-pyramidal.

Sch.28

Sch.28

 

 

La voie vestibulo-spinale emprunte deux faisceaux :

 

- le faisceau vestibulo-spinal latéral (fvsl) est direct, il naĒt du noyau
 vestibulaire de Deiters (D),
principal centre réflexe de l’équilibration.
 Il descend dans le cordon antérieur de la moelle
jusqu’au niveau lombaire.


- le faisceau vestibulo-spinal médial (fvsm) naĒt principalement du noyau  vestibulaire inférieur du côté opposé. Ses fibres se mźlent ą celles de la  bandelette longitudinale postérieure (
*).

 

Sch.29

Sch.29

 

 

Le faisceau réticulo-spinal provient des synapses établies entre la substance réticulée grise du tronc cérébral & le faisceau cérébello-vestibulaire (en crochet).


On distingue, au niveau de la moelle, deux contingents de fibres :

-        le faisceau pontin (f p) naĒt de la réticulée protubérantielle, il se termine dans le cordon latéral de la moelle oĚ il se situe en avant de la corne antérieure.

 

-        Le faisceau bulbaire (f b), issu des noyaux réticulaires distaux, 
se place en dedans de la corne antérieure, devant le faisceau vestibulo-spinal médial. Certaines de ses fibres font relais dans l’olive bulbaire.

 

Sch.30

Sch.30

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Index Le Cervelet Aspect extérieur Topographie Rapports Vascularisation Architecture Systématisation